Inquiet de la situation sociopolitique de la Guinée, Le président de la Convention des Acteurs Non Etatiques de Guinée(CANEG) Dr Sékou Koureissy Condé s’est prononcé sur les multiples violences intervenues à Conakry ces derniers temps.

Dans sa communication, Dr Sekou Koureissy Condé a appelé les différentes parties à plus de retenue pour l’intérêt de la nation.’Acceptons d’être Guinéen quelle que soit l’ethnie, quelle que soit la forme de croyance et quelle que soit l’obédience politique. Il faut rendre hommage à nos pères, il faut tenir compte de leur souffrance. Tous ceux qui sont morts, de l’indépendance à nos jours, sont des Guinéens. Nous n’avons pas fini de tirer toutes les leçons, nous n’avons pas fini de clarifier cette situation, nous n’avons pas fini de gérer les bases d’une véritable réconciliation nationale pour mettre les Guinéens au travail et profiter de tout ce que la nature nous a donné, aujourd’hui, lorsque vous dites à un Guinéen de prendre ses responsabilités, c’est de faire la paix », dira Koureissy Condé.

Poursuivant ses propos, le président de la Convention des Acteurs Non Etatiques de Guinée (CANEG) Dr Sékou Koureissy Condé dira que les propos tenus qui sont de nature discriminatoire, des discours publics à base ethnique, est une menace pour le tissu social.

Pour lui,« Il est important qu’on sache que ce n’est plus seulement la responsabilité du gouvernement qui est engagée mais de l’ensemble des citoyens. 101 morts au plus à Conakry, au centre-ville… Lorsque des hommes politiques, des députés, des imams, des sages de coordination engagent leurs responsabilités et prêtent leurs discours sur des considérations ethniques, des discours publics à base ethnique, cela est une menace pour le tissu social, pour la paix sociale et pour l’unité nationale ».

Mariam Sylla

Guineetime.com

https://www.guineetime.com/crise-politique-face-a-la-presse-koureissy-conde-dit-ses-verites/